Home » novembre 2004

29 novembre 2004

De la diffusion à la conversation: Les nouveaux modèles économique du web

"Le 20e siècle a été l'âge de la diffusion. Le 21e siècle est l'âge de la conversation." Ce mot de Pierre Belanger, patron de skyrock est révélateur de l'usage de l'internet ajourd'hui. La puissance d'Internet réside dans le réseau social d'échanges électroniques qu'il permet. En un mot, la force de l'Internet, c'est la conversation.
On est passé des mass média qui diffusent de un vers tous au personal media, le media où chacun est son propre générateur de contenu, lecteur, éditeur, producteur.
80% des gens qui écoutent la radio ont accès à Internet, et 90% ont un téléphone mobile.
Dans la dynamique de la génération spontanée de contenu, nous découvrons aujourd'hui les blogs mais demain ce sera la web radio et les documentaires personnels, où chacun va devenir auteur mais aussi prescripteur. A partir de ce moment là le pouvoir des blogs sera total et les marques qui n'auront pas donné à leurs lecteurs, auditeurs, acheteurs les moyens de parler librement et qui ne seront pas connectées avec leurs publics en communauté feront partie des murs de nos vieux médias.
La parole de personne à personne pèse plus que toute autre. Et toutes les paroles institutionnelles sont confrontées à cette nouvelle forme de concurrence qu'est le dialogue électronique.
Il faut créer des services permettant le dialogue, la conversation en temps réel, des salons, intimes, drôles, intellectuels avec les autres. Le lien entre téléphone portable et web est déja créé. on peut publier sur son blog avec son portable. On peut parler à la radio avec son portable. La technologie est là ! Ce qui compte c'est donc de fédérer les contenus c'est à dire les communautés d'intêrets, les rencontres, les salons, les invitations ... Réinventer la vie sociale de l'internet.

Ecrit par Franck le : 29 novembre 2004 à 09:58 PM | Faire un commentaire (1) | TrackBack (1)

Etre payé pour bloguer

Une nouvelle initiative qui n'a pas fini de faire du bruit dans la blogosphère : la société canadienne Marqui a décidé de payer les blogueurs pour qu'ils publient des billets comportant un lien vers son site et doivent simplement s'engager à bloguer l'entreprise et les services qu'elle propose. Chaque blogueur participant sera payé 800$ pour un mois, plus 50$ à chaque fois que son blog a généré une vente chez Marqui.

Ecrit par Franck le : 29 novembre 2004 à 08:42 PM | Faire un commentaire (0)

Blogs familiaux

/web/a/2004/11/picture013.jpg Lorsque j'ai invité des amis pour mon anniversaire chez moi à Saint Mandrier sur Mer, Résidence Cap Soleil, j'ai pensé qu'il été interessant d'utiliser les blogs pour fédérer des groupes, amis, famille, club, par thématiques, évènements, nouvelles... C'est un vecteur de connaissance, de liens, de création de réseau basé sur la cooptation c'est à dire la désignation d'un membre nouveau dans un organisme par les membres qui en font déjà partie donc basé sur la confiance. A partir de cette confiance mutuelle il est possible de developper un grand nombre de services pour ses membres. De gauche à droite, merci à Armand, Dominique, Philippe, Jean-Sylvestre, Anne, Franck, Philippe, et les enfants, de gauche à droite; Pierre-Alexis, Maelle, Adam, et Théo.

Ecrit par Franck le : 29 novembre 2004 à 01:40 PM | Faire un commentaire (0)

26 novembre 2004

La radio web d'ARTE

/web/a/2004/11/radioarte.jpg
Reportages, témpoignages, créations sonores, journaux intimes, des documentaires radio. Le son en live sur le web !
Ecoutez la radio web d'ARTE c'est vraiment sympa et enrichissant.

ARTE Radio.com -www.arteradio.com- est une radio à la demande, un juke-box de reportages et de créations sonores.

Magazine sonore au format unique, inédit sur le réseau Internet, la radio d'ARTE est en ligne depuis le 2 septembre 2002. Reportages, chroniques, making of, carnets de bord des réalisateurs, actualité décalée, fictions et création sonores : une riche palette de fichiers audio de 16 secondes à 28 minutes, dont le menu est enrichi chaque mercredi. Un site en Flash étonnant, réalisé par le collectif Labomatic.org, une qualité de son exceptionnelle à savourer en haut débit (MP3 128 bits) ou bas débit (MP3 64 bits / Real Audio), et un système d'écoute révolutionnaire mis en place depuis juin 2003. Ces fichiers audio sont téléchargeables en haut et bas débit.

ARTE Radio.com propose dorénavant tous ses MP3 en téléchargement libre, sous contrat libre Creative Commons : Animé par des internautes du monde entier, le contrat Creative Commons favorise l'échange des oeuvres de l'esprit : http://creativecommons.org.

Tous les reportages et créations sonores du site www.arteradio.com sont librement téléchargeables et diffusables pour une utilisation non commerciale. ARTE Radio.com reste propriétaire des droits, mais soutient une diffusion de ses contenus hors de la sphère marchande. Partisan d'un service public offensif, ARTE Radio propose aux particuliers, enseignants ou radios libres une banque de 460 fichiers en MP3, enrichie chaque mercredi de nouveaux reportages.


L'internaute peut télécharger les sons d'ARTE Radio sur son ordinateur ou son baladeur numérique, les échanger sur les réseaux P2P (peer to peer), les graver sur cd. Les fichiers audio d'ARTE Radio (reportages, témoignages ou créations) peuvent être exploités par les enseignants et les élèves, en France ou à l'étranger. Enfin, tous les reportages peuvent être diffusés sur une radio libre ou associative, en créditant le réalisateur et ARTE Radio.com.

Ecrit par Franck le : 26 novembre 2004 à 03:15 PM | Faire un commentaire (0) | TrackBack (0)

La déferlante des blogs

Les blogs eldorado du web: Un nouvel article de la tribune sur les blogs. HP se lance tardivement dans les blogs. Les blogs chez microsoft. Les blogs déferlent sur les E-RH.

Ecrit par Franck le : 26 novembre 2004 à 10:12 AM | Faire un commentaire (0)

Trouver un emploi grâce aux blogs RH

Les blogs RH se développent en France. Ils ont pour objectifs de faciliter les recrutements, la rencontre entre l'offre et la demande, améliorer l'interactivité entre les recruteurs et les candidats et mieux identifier les candidats eux-même surtout lorsque l'on parle de normaliser les CV pour les rendre anonymes comme aux Etats-unis.

D'autre part le CV classique est en phase de mutation et il est nécessaire aujourd'hui pour bien se positionner sur le marché du travail de définir sa propre identité sur internet car le réseau est de plus en plus utilisé pour recruter des candidats.

Les initiatives en France sont encore rares tant de la part des recruteurs que des candidats. Mettre en place une véritable stratégie éditoriale pour un candidat, un recruteur ou une institution scolaire ou universitaire est donc un facteur clef de différentiation et d'innovation.

En effet, le boom de cette nouvelle approche est alimenté par le fait que le nombre des réponses à une offre d'emploi est trop élévé et son traitement fastidieux et coûteux. Editer un blog spécialisé sur les métiers ou les secteurs sur lesquels on souhaite recruter peut être une réponse à ce problème.

A l'inverse, tout candidat qui souhaite améliorer son employabilité, sa visibilité par les services de recrutement des entreprises sera amené tôt ou tard à développer lui-même un blog permettant de mieux cerner ces compétences réelles, son réseau, sa cohérence, son activité et .... Son originalité.

Recruteurs, candidats, écoles ... Tous à vos blogs !

Un article sur journaldunet du 15 Nov explique ce phénomène.

Ecrit par Franck le : 26 novembre 2004 à 09:14 AM | Faire un commentaire (1) | TrackBack (0)

25 novembre 2004

Thèmes de blogs verticaux

La différence entre 1996-2000 et maintenant, c'est que les taux de pénétration de l'Internet sont en général supérieurs à 40% dans la plupart des pays, (voir chiffres sur Pew internet ), tout le monde s'habitue à avoir plus confiance et à y faire des achats, donc il est beaucoup plus facile de trouver des clients et générer du chiffre d'affaires.

Entre 2 et 7% d'adultes américains (Mars 2004) ont leurs propres blogs et peu d'entre eux publient régulièrement. Ce qui laisse présager une évolution très forte potentielle.

L'écriture sur les blogs est différente, elle passionne leurs lecteurs car elle est plus intime, les blogs verticaux commencent à apparaître en France et commencent à générer quelques revenus. De nouveaux types de médias vont émerger et cela part de la base, du consommateur, du terrain. Dans un article récent j'ai parlé des niveaux d'audience de certains blogs thématiques. Je découvre aujourd'hui de nouvelles thématiques comme wandalust sur la thématique du voyage ou treonauts en europe sur le thème du Palmone treo 600, donc très ciblé. Le blog automobile est un bon exemple de blog vertical tout comme autoblog. Mink Media va éditer sur d'autres thématiques: Bars, magasins, films, et évènements dans Londres, Gadgets technologiques.

L'investissement nécessaire pour le lancement d'un blog vertical est très faible, il s'agit d'abord de temps d'un petit groupe de passionnés sur un sujet bien défini, les revenus des liens commerciaux et des publicités sont proportionnels à l'audience du site blog et donc évoluent avec sa croissance.

Pour en savoir plus sur la façon de trouver des thèmes porteurs, je suggère d'avoir une approche marketing viral

Ecrit par Franck le : 25 novembre 2004 à 04:34 PM | Faire un commentaire (0)

22 novembre 2004

Promouvoir le contenu de son blog avec le P2P

Peer to Peer
Nous entrons dans l'ère du média personnel, de l'édition et de la production individuelle. Le phénomène des blogs prouve que dès que les gens ont le moyen de s'exprimer d'une façon autonome, ils ont beaucoup de choses à dire.

Aujourd'hui on fait connaissance avec soi. On expérimente la nouveauté de pouvoir s'exprimer devant un public mondial sans en avoir toujours bien conscience. Demain le contenu se fera plus précis, plus professionnel, plus ciblé. Les licences creativecommons sont un pas vers la liberté d'édition personnelle protégée sous licence. La crise des médias actuelle liée notamment à la copie illicite et au non respect du droit d'auteur, tant pour la musique, les livres et maintenant les films n'est pas pour autant une crise de la création. Bien au contraire, c'est une nouvelle façon de produire, de distribuer et de communiquer avec son public et une nouvelle façon de gérer les droits d'auteurs.

Dans la mesure où nous devenons tous potentiellement auteur, comment faire connaître son blog, ses écrits, ses oeuvres face à la multitude du réseau et comment rencontrer son public ? Quelle stratégie la plus efficace pour un jeune talent ou une jeune artiste pour dévoiler son art ? Face aux médias traditionnels dont le ticket d'entrée est relativement compliqué et cher, l'alternative d'une promotion sur le réseau internet n'est pas dénuée d'intêret. Aux Etats-Unis l'audimat de l'internet vient de dépasser celui de la télévision ce qui porte à croire que les budgets publicitaires vont se ruer sur le web.

Autre facteur de succés, selon un article lu dans les echos dans la partie "Management", Les femmes américianes passent quelque 2 heures et demi par jour sur la toile et 20 minutes pour faire leurs courses dans les magasins. Le consommateur sera de plus en plus lecteur du web et plus sensible à ce qu'il se dit sur la toile que sur les grandes et rigides affiches publicitaires qui pour nous avoir trop fait rêver nous blazent avec leurs discours trop bien léchés. On veut de l'authenticité et avoir accès à la réalité des évènements et à la pensée des autres, à ce qu'ils voient, écoutent, disent. On fera davantage confiance à l'expérience des autres, à leur vécu, à leur ressenti qu'a ce beau slogan publicitaire trop séduisant pour être vrai.

Continuez l'article "Promouvoir le contenu de son blog avec le P2P"

Ecrit par Franck le : 22 novembre 2004 à 09:12 PM | Faire un commentaire (0)

21 novembre 2004

Les licences Creative Commons débarquent en France

Télécharger des titres musicaux, exploiter gratuitement des photos pour illustrer son site Web, s'amuser à refaire le montage d'un film, réutiliser librement des documents textuels, le tout dans la plus parfaite légalité. C'est ce que permettent les contrats-types de Creative Commons.

Inspirées du logiciel libre (plus exactement de la GNU General Public License éditée par la Free Software Foundation), ces contrats de "créations communes" (littéralement) sont des licences dédiées aux création artistiques qui permettent aux utilisateurs de les exploiter avec une plus grande liberté que ce qu'offrent habituellement les produits commerciaux. Au traditionnel "Tous droits réservés" s'ajoute désormais le "Certains droits réservés" censé faciliter la vie de l'utilisateur qui, sinon, devrait contacter les différents ayants droits pour demander autorisation d'exploitation.

article original

En savoir plus

Ecrit par Franck le : 21 novembre 2004 à 04:00 PM | Faire un commentaire (0)

15 novembre 2004

Blogs personnels et plateformes collectives

Ce qui compte c'est de développer une communauté.

Le logiciel n'est pas la véritable valeur ajoutée, mais simplement le vecteur, le canal nécessaire pour que cette communauté puisse s'exprimer. En effet, ce n'est pas le logiciel qui tout seul crée la matière. La matière ce sont les individus, les relations qu'ils tissent et entretiennent entre eux, ce qu'ils aiment, ce qu'ils se disent, de quoi ils parlent ect....

Il faut donc savoir fédérer des individus autour de leurs centres d'intêret au sein d'une même plateforme. Par contre c'est l'accès à cette plateforme qui doit être définit afin de ne pas générer de « fakesters » comme sous friendster. Etre sûr de l'identité de l'individu qui se situe derrière tel blog est à mon avis primordial. L'accès à une communauté par cooptation ou parrainage a prouvé ses limites. C'est pourquoi les individus ne peuvent accéder à une communauté que s'ils possèdent un blog et que leur blog est la marque de leur personnalité et les authentifie totalement. L'usurpation d'identité n'est plus alors possible à moins de vouloir se dévaloriser aux yeux de tous. Je pense aussi que le bloggueur doit exister depuis un certain temps et avoir prouvé son véritable attachement à telle ou telle valeur. Ce que l'on fait sur le web pourrait finalement nous suivre comme notre passé ? Je crois à la notions d'identité online et de cohérence dans sa façon de penser et de s'exprimer, d'autant que les blogs sont un véritable outil de gestion des connaissances et qu'ils permettent de structurer sa façon de penser.
Il faut pouvoir accepter les outils de blogging les plus utilisés au sein de cet espace. Cet espace ne doit pas être seulement un espace qui rassemble un certain nombre de blogs, mais un espace qui permette aux bloggeurs de se recontrer par centre d'intêret en tissant leurs blogs entre eux. J'ai donc besoin d'un outil de création de communauté au sein duquel les bloggeurs pourront s'inscrire et déposer une « image » de leur blog. Leur blog ne sera pas hébergé au sein de cet espace , mais relié par centre d'intêret, lieu, ect...

Ecrit par Franck le : 15 novembre 2004 à 10:00 PM | Faire un commentaire (0)

12 novembre 2004

Le consommateur connecté

Comment comprendre aujourd’hui le fonctionnement, le comportement et les logiques du consommateur ?

En effet il devient de plus en plus difficile de saisir les motivations de plus en plus versatiles du consommateur. Le consommateur n’est plus poussé par des motivations liées à son statut social ni forcément à son portefeuille, ce qui déjoue l’approche classique des études marketing basées sur des critères socio-démographiques.
Consommer doit aujourd’hui être générateur de lien social et véhiculer un sentiment d’appartenance, s’inclure dans un style de vie et être cohérent avec les valeurs de l’individu. On ne consomme plus que de la matière mais de la valeur. L’immatériel a pénétré les modes de consommation.
Le consommateur a aujourd’hui accès à toute l’information dont il a besoin, quand il en a besoin et va chercher uniquement celle dont il a besoin. Il est devenu en même temps hyper pragmatique et hyper sensible. Sa fidélité à une marque n’est plus acquise et il est de moins en moins sensible aux séductions des marques. Deux extrêmes qui donnent un aperçu de la complexité de ses choix qui échappent à toute analyse. Pour comprendre le consommateur il faut le resituer dans ses logiques individuelle, collective, affective et cognitive.

Il faut réinventer la relation Marque/Consommateur.

Le consommateur étant devenu autonome dans ses choix, il faut aujourd’hui lui apporter des produits qui l’aident à mieux s’identifier à des valeurs. Il est en crise d’identité. Les produits et les marques doivent donc véhiculer des valeurs.

Or ces valeurs ne sont pas instituées une fois pour toutes, elles sont à construire en participation avec ses clients et les marques devront de plus en plus favoriser l’approche participative que des systèmes imposés. Le client veut de la souplesse, de l’écoute et de la disponibilité. Il veut surtout qu’on l’aide à s’identifier, à construire avec lui l’objet, le service qui va lui permettre de se différencier des autres. Du sur-mesure ? Presque.

Ses valeurs sont passées du rationnel au ressenti. La valeur créée par un produit ou un service doit donc être pensée en fonction de la véritable valeur perçue par le client. Et cette valeur n’est pas uniquement matérielle mais sensible et liée à l’impact social de sa possession (pour un produit) ou de son utilisation (pour un service).

Le produit doit donc s’inclure dans une approche globale et cohérente de la valeur ressentie par le client et se vendre comme un service identitaire individuel et collectif.

Comment alors mettre en place un système participatif permettant aux consommateurs de revivre la proximité humaine et relationnelle nécessaire pour créer l’environnement favorable à une identification à des valeurs.

C’est ici qu’intervient la notion de communauté de valeurs.

Savoir mettre en place et animer des communautés en ligne partageant des valeurs communes est à mon avis une condition de la réussite pour la pérennité des marques.

On aime une marque non plus uniquement pour les produits ou services qu’elle propose mais pour les valeurs et le lien social qu’elle génère et dont elle est reconnue comme en étant le pivot fondateur.

Le consommateur « connecté » est en attente de services en ligne lui permettant de gagner du temps et de l’argent mais aussi de partager ces services et ces produits avec d’autres.

Ecrit par Franck le : 12 novembre 2004 à 04:59 PM | Faire un commentaire (0) | TrackBack (0)

9 novembre 2004

Blogs verticaux à thèmes: Quels sont les thèmes rentables ?

Les Blogs "verticaux" font fureur aux USA. Cette mode, qui consiste à créer des Blogs quasiment toujours multi-auteurs autour d'un sujet particulier, commence juste à arriver en France.

Je recherche des gens qui ont envie et qui sont habitués à décrire les produits qu'ils ont acheté afin de parler de leur expérience dans le domaine du bricolage et de la décoration:

L'objectif est de fournir une expérience de pré-installation en avertissant les consommateurs-lecteurs sur la qualité des produits, sur les marques achetées et essayées et leur faire gagner du temps sur la lecture de notices techniques parfois incompréhensibles, sur le matériel nécessaire aux réalisations ( on fait tous des A/R incessants car on a oublié tel ou tel accessoire ect...) et il faut dire que les vendeurs ne sont pas toujours à la hauteur pour conseiller les bricoleurs. Ce blog vertical devra devenir une référence pré-achat pour les installations courantes, difficiles et professionnelles ( classement par niveau de difficulté) du bricolage et de la décoration.
Un certain nombre de concepts supplémentaires sont en cours d'étude dans ce domaine. Je suis ouvert à toutes propositions concernant ce projet de blog; Expérience déja dans le même domaine, facteurs clefs de succés, connaissance d'un réseau de bricoleurs-bloggeurs ....

J'ai un autre projet de blog vertical dans le domaine du matériel de sportswear (femme/ Homme/ enfants) et pour tous les publics allant du petit footing ou de la balabde de santé dominicale aux grands trekkings engagés à ski de rando ou des traversées en solitaires à ski ou à la voile. L'idée est de présenter toutes les expériences sur le matériel utilisé au cours des expériences sportives de chacun.

Je recherche auteurs-bloggeurs sportifs qui connaissent les marques, et capable de faire des sondages et des interview audio et video auprès des participants du vendée globe, qui connaisse l'adresse de Jean-Louis Etienne et le numéro de téléphone de .... stars qui pratiquent le sport à un certain niveau. je pense à Albert de Monaco qui est paraît-il un sportif accompli.

quelques exemples de blogs verticaux: sur le thème du foot:
et intéressante association nike et gawker.

Merci de vos commentaires.


Ecrit par Franck le : 9 novembre 2004 à 04:39 AM | Faire un commentaire (1) | TrackBack (0)

8 novembre 2004

Lettre ouverte à Nick Denton - Post to Nick Denton

Hi nick,

I am a french blogger who writes about web trends, blogging, social softs. I heard of you while searching data about how my country, France, is using blogs in companies, for individuals, for business. My last articles where about the business models of blogging. I saw that lot of blogs are talking about nanopublishing, vertical blogging and the incredible audience made with gawker, wonkette, defamer and more. Loic Lemeur wrote an article about an idea he has to set up a business launching a vertical blog. Loic created a blog about gadgets to fit your gizmodo adventure. Weblogsinc made some posts about business models and that it is possible to make cash writing on blogs. A lot of blogs do not make maney but some make a lot. WHY? Nick could you give me a slice of your business secrets ? I would like to launch a blog business as yours in france. Are the themas the most important, do the writers must be known by the public, May i launch many sorts of content blogs as weblogincs says it is necessary to charm sponsors and be credible as a professionnal ?
What do you think of a blog call center to answer consumer interrogations before to buy and for consumers who have problems with support products. How this business idea may work with blogs ?
What do you think of a "lettre ouverte" blog where bloggers could write to only important people ?

Well, I would be very pleased to share business ideas with you.


Sincerely yours,

Franck Dumesnil

Ecrit par Franck le : 8 novembre 2004 à 10:24 PM | Faire un commentaire (0) | TrackBack (0)

Social computing, nouvel entrant français dans le domaine du social networking

Social-computing est une société qui se focalise sur le développement de solutions d'organisation et de cartographie de l'information en réseau ainsi que des applications illustrant l'intelligence des réseaux et la puissance de l'approche collaborative.
Anciennement amoweba, Social-computing offre plusieurs solutions au service de la veille (technologie de cartographie Mapstan, Logiciel de veille human-links, weblogs professionnels).

Ecrit par Franck le : 8 novembre 2004 à 06:17 PM | Faire un commentaire (1)

6 novembre 2004

Comment monétiser son blog ?

Quelques cas comme Paidcontent.org qui a généré 70.000 dollars sur une année avec son blog ou bien Nick Denton, que j’ai mentionné lors dans ancien article qui dit gagner 24.000 dollars sur une année aussi, soit 2000 dollars par mois par blog. Il est donc possible de gagner sa vie avec son blog ! Mais la plupart des blogs ne génèrent aucun revenu. Pourquoi ?

Premièrement, pour séduire des sponsors il faut pouvoir générer un trafic d’au moins 500.000 pages vues par mois. Mais il est possible d’étaler ce trafic sur plusieurs blogs avec des thèmes différents faisant néanmoins partie d’un même réseau de blogs.

Deuxièmement, il faut véhiculer une image et un contenu professionnel ce qui n’est pas le cas de la majorité des blogs qui émanent le plus souvent de particuliers qui racontent leur vie.

Apparemment selon weblogsinc.com, des blogs ont pu générer entre 1000 et 5000 dollars par mois à partir de 40.000 pages vues par blogs par mois.

Mais quels sont les blogs qui intéressent le plus les sponsors ?

C’est une affaire de niche. Un jour c’est le social software, le lendemain ce sera le Spam ou autre chose à la mode. D’autre part le secret c’est de travailler en réseau de blogs avec au moins 25 à 50 blogs et plusieurs bloggeurs par blogs. Chaque blog traite d’un thème spécifique et le fait d’avoir plusieurs blogs permet de toujours traiter de sujets chauds. Il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier.

Je pense aussi que la régularité des publications est essentielle afin de fidéliser un lectorat.

Il faut aussi savoir installer des systèmes de micro paiements autre que les traditionnels adwords de google ou les affiliations à amazon. Je ferais un prochain article sur les systèmes de micro paiement que l’on peut installer sur son blog.

Un moyen original est de demander à ses lecteurs de donner ce qu’ils veulent grâce à un système de donation. Certains connaissent peut-être le système donate de paypal.
C’est le cas d’Andrew Sullivan qui a ainsi récolté environ 80.000 dollars sur une année grâce aux donations de 3.339 personnes en 2002. Joshua Micah Marshall a aussi récolté de la même façon environ 5.000 dollars de dons de la part de ses lecteurs sur son blog pour l'aider à faire un reportage.

J’étudierai dans un prochain article les thèmes les plus appréciés par les sponsors, une analyse des blogs rentables ainsi que des systèmes de micro paiement.

Laissez-moi un commentaire pour définir vous-même les sujets (par numéro) que vous aimeriez voir développer.

1°) Les systèmes de micro paiements sur un blog
2°) Les thèmes les plus appréciés par les sponsors
3°) Une analyse des blogs rentables – Où se cachent les secrets de leur rentabilité ?

Vous pouvez gagner par exemple 100 $ /mois avec google adwords.
Inspiré d'un article américain sur weblogsinc

Ecrit par Franck le : 6 novembre 2004 à 10:17 PM | Faire un commentaire (3) | TrackBack (0)

3 novembre 2004

Audiences de blogs: Quelques chiffres

Voici les audiences de certains blogs américains politiques et autres :

- andrewSullivan: 340.000 visiteurs le jeudi 2 novembre 2004 (stats)
- defamer: 50.000 le mardi 29 octobre 2004 (stats)
- gawker: 120.000 le 26 octobre 2004 (stats)
- wonkette: 460.000 le mercredi 2 novembre 2004 (stats)
- gizmodo: 200.000 le jeudi 3 novembre 2004 (stats)
- Dailykos: 660.000 visiteurs le lundi 1 novembre 2004.( stats)
- Istapundit: 480.000 visites en un jour(stats)

Ecrit par Franck le : 3 novembre 2004 à 10:02 PM | Faire un commentaire (0) | TrackBack (0)

2 novembre 2004

Modèle économique pour les réseaux de blogs

PointBLog reprend une note dans un de ses article sur le business model des blogs. WeblogsInc pense qu'il est possible d'élaborer un modèle économique durable via des blogs thématiques sur des sujets précis et reposant sur des blogs indépendants en réseau à condition de compter un nombre de blogs suffisant c'est à dire au moins 100. Nick Denton a reussit un certain nombre de blogs thématiques à forte audience. Le trafic de Defamer est d'environ 80000 visites jour, celui de gizmodo de 200.000 visites par jour. A analyser. Très thématique, très précis, très personnel, très riche, très rare, associant la voix, le mouvement, les débats ...Plein de choses à inventer.

Ecrit par Franck le : 2 novembre 2004 à 11:20 PM | Faire un commentaire (0)

1 novembre 2004

Réseaux de blogs et gestion des connaissances.

Comme l’affirme le consultant David Weinberger, "les marchés sont des conversations", les blogs sont un moyen d’entretenir cette conversation et les réseaux de blogs deviennent une manière d’élargir l’échange au-delà de ce qui serait pratiquable par un individu ou une entreprise.

Le blog, Une parcelle d'authenticité:
La connaissance est ce que l'individu a analysé, compris, personnalisé et individualisé à partir d'informations accessibles dans un certain contexte. Cette connaissance, en tant qu'expérience sera d'autant plus authentique qu'elle n'aura pas été influencée autrement que par l'individu lui-même tel qu'il l'a vécue. Le blog en tant qu'outil de publication personnel a d'abord été l'apanage des jeunes filles écrivant leurs "journal intime". Quoi de plus personnel qu'un journal intime ? Laisser la liberté à l'individu de parler de ce qu'il ressent sans contrainte est la meilleure source de connaissance sur lui-même d'abord et ensuite sur ce dont il parle.
Le blog devient ainsi une parcelle de vérité, un lieu de connaissance authentique.

La limite des systèmes centralisés:
Les sytèmes, portails, plateformes collaboratives, systèmes de gestions de connaissances, comme je l'ai mentionné dans un de mes anciens articles, ne peuvent traiter que 20% des connaissances de l'organisation. Ces 20% sont des connaissances explicites. 80% des autres connaissances sont implicites, détenues par des individus et non possédées par l'organisation. Or ce ratio 20/80 correspond non seulement à une volonté des individus de conserver leurs connaissances pour eux mais aussi au fait que cette connaissance n'est pas toujours consciente pour l'individu. Dans ce cas comment ces systèmes peuvent-ils capturer la connaissance que les individus conservent? La question que l'on peut se poser est la suivante.

Comment et dans quelles circonstances les individus sont-ils prêts à s'exprimer ?
Comment générer la confiance et la motivation afin de favoriser la transmission du savoir ?

Voilà des questions dont les réponses doivent intéresser les entreprises qui font de la gestion des connaissances ou de la formation.

Avec les blogs on est plus proche de l'individu et l'individu est plus proche de lui-même. Le blog est aussi un outil de connaissance de soi dans la mesure où l'écriture est révélatrice de sa propre façon de pensée.

D'autre part, dans la mesure où l'individu est plus proche de lui même, plus libre d'exprimer ce qu'il souhaite au sein d'un espace qui lui est propre et totalement décentralisé, on peut craindre que les plateformes collaboratives imposent une certaine hiérarchie à priori. La structure des plateformes collaboratives conçues autour d'une authentification login/password, d'un traçage statistique des connexions, des documents consultés peuvent peut-être contribuer à améliorer la gestion, le stockage, le classement de l'information mais à mon avis pas à proprement parler de susciter l'innovation et l'enrichissement des connaissances.

Au KM Forum, lors des débats, les éditeurs de solutions ont d'ailleurs essentiellement évoqués les notions d'utilisation des documents plutôt que de la gestion de ces documents. Ce qui importe en effet c'est le rôle de l'individu façe à ce qu'il consulte, avec qui il partage ces informations.

Je suis surpris de voir comment des individus sont capables devant des millions de téléspectateurs de livrer leurs secrets les plus intimes. C'est le cas des émissions de télé-réalités.

Dans la mesure où l'on donne la parole à l'individu, qu'il se sent écouté, entendu, qu'il a la possibilité de s'engager alors il se livre et dit ce qu'il pense. Autant le "bloggueur" que le "lofter" livrent leurs expériences au travers du filtre de l'écran qui permet de créer une certaine distance vis à vis de leur public. Cette distance est une condition nécessaire.

Mais ce n'est pas une condition suffisante. Plus le "cadre" au sein duquel l'individu sera amené à parler de ses expériences sera proche de lui, plus l'individu pourra y exprimer sa sensibilité en toute confiance. A l'inverse l'individu trop "encadré" verra son inspiration réfrénée.

Cela me fait penser aux tests réalisés par Elton Mayo, pschychologue américain, dans les années 1924-1927 au sein de la western electric à Chicago, qui consistait à mesurer l'influence de l'éclairage sur la productivité des ouvrières. Elton Mayo a tiré la conclusion suivante. L'intensité de l'éclairage n'a que très peu d'influence sur le travail des ouvrières. Les ouvrières ont amélioré leur productivité uniquement parcequ'elles avaient été consultées et qu'on leur avait demandé leur avis dans le cadre de leur travail. On les avait tout simplement laissé s'exprimer.


L'individu-monde:
Nous sommes dans le siècle de "l'auto". Non pas l'automobile mais l'autonomie, l'autocratie, l'autodidacte.
L'individu cherche à être toujours plus lui-même et à s'auto déterminer. Il le doit aussi par la force des choses dans un monde toujours plus ouvert. Tous les moyens qui permettrons à l'individu d'être plus lui-même au milieu des autres feront recette.

Néanmoins personne ne fait rien tout seul. Nous avons tous besoin des autres pour construire, inventer, produire, vivre. Il faut donc savoir structurer les personnalités entre elles afin de n'en affaiblir aucune mais en faisant surgir une personnalité collective plus riche.

Pour cela, tout comme les organismes vivants, il faut savoir construire un décor, mettre en scène et laisser ensuite la nature des relations huamines agir. Il ne faut pas chercher à tout contrôler. Le facteur clef de succès est de savoir tisser des liens subtils entre des individualités de blogs. Une hiérachie à postériori s'inventera.

La connaissance ne se met pas en boîte. Elle se tisse avec des fils d'ariane.

Franck Dumesnil

Ecrit par Franck le : 1 novembre 2004 à 02:51 PM | Faire un commentaire (1)